LA PÉTITION OFFICIELLE  DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE À SIGNER ICI

LA PÉTITION OFFICIELLE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE À SIGNER ICI

Ce jeudi 24 juin 2021, le projet de loi biotechnique arrive au Sénat en 3ème lecture, instituant pour toute femme (et demain pour tout homme avec uterus externe) une fécondation externalisée par Fécondations In Vitro (FIV) sans parents génétiques (père et mère) et/ou amis génétiques, homme comme femme, permettant sur le marché devenu concurrentiel des FIV de gamètes anonymes les manipulations transgéniques et chimériques des embryons surnuméraires. Le débat public se tiendra sans discussion au fond du fait d’une question préalable de rejet déposée le mardi 15 juin dernier par la commission spéciale du Sénat chargée du projet de loi.

Cette attitude de refus d’examen final revient à faire adopter la loi telle quelle par l’Assemblée Nationale au 4ème et dernier passage, le mardi 29 juin prochain.

Depuis 8 ans et l’éviction anti-démocratique des leaders pro-filiation et procréation génétiques étendues à toutes les formes de familles, tous les élus, porte-paroles, influenceurs et journalistes vedettes, comme encore les députés et sénateurs de l’opposition ces 10 et 15 juin, refusent de modifier le projet de loi dit bioéthique dans le sens de l’autorisation aux couples stériles, aux couples homosexuels et aux célibataires, des filiations et surtout procréations génétiques aidées médicalement avec des « parents/géniteurs amis » de sexe opposé. Ces opposants habilités par le pouvoir techno-numerique rejettent l’accès de ces familles aux fécondations naturellement assistées entre hommes et femmes sous prétexte qu’ils… ne vivent pas ensemble !

Ainsi, ces pseudo-opposants imposent le double don de gamètes anonymes aux familles de même sexe, mono ou homoparentales recourant à des PMA. Ils concourent avec le gouvernement à modifier génétiquement la filiation légale des enfants, et, beaucoup plus grave, les génomes embryonnaires des moins chanceux.

Mais l’essentiel est ici ! Dans la foulée de ce rejet frontal emportant mathématiquement l’adoption de la loi, ces double gamètes anonymes sont aussi ouvertes aux femmes en couples fertiles, semant la disruption dans les couples procréatifs.

Cette universalisation des fécondations in vitro par gamètes externes et éprouvettes ex utero, fait basculer le principe de notre procréation sexuée bio-génétique dans une reproduction techno-numerique de remplacement, permettant la généralisation des embryons fécondés in vitro, en dehors de la protection physique des uterus, pour les mettre sur le marché mondial des modifications numériques, transgéniques et chimériques (art 15 à 17)

Pour résumer, l’ensemble des opposants officiels, tout en prétendant le contraire, empêchent la généralisation de la filiation, mais avant tout, de la « procréation génétiquement protégée » des enfants des célibataires, des couples de même sexe, et des couples stériles, à qui le marché mondial des gamètes et FIV anonymes donnent accès à la parenté non génétique pour tous.

L’instauration du « géniteur ami » alternatif renverse cette tendance en rétablissant la « procréation génétiquement protégée » de tout adulte et la filiation sexuée de chacun de ses enfants, comme s’il était conçu charnellement.

C’est toute notre espèce humaine qui reste dès l’origine naturellement protégée.

Aussi compte tenu de l’importance de ce basculement sans précédent et de la solution qui peut ainsi l’éviter, L’Avenir pour Tous a décidé de déposer à son tour, le 10 juin, jour du 3ème vote sans opposants, une pétition sur le site de l’Assemblée Nationale afin de retrouver la demande des manifestations de 2013, des Etats Généraux de Bioéthique et de l’opposition des citoyens depuis les navettes parlementaires ;
> préférer pour toute personne ou couple et leurs enfants, à côté du pseudo donneur inconnu de gamètes anonymes, le recours au parent (père ou mère) et/ou ami géniteur dans les PMA et sur l’acte de naissance des « bébés PMA » des célibataires, des couples stériles et des couples homos.

Devant les difficultés rencontrées pour signer notre pétition sur le site parlementaire,  L’Avenir pour Tous vous propose de la signer ici.

Sans créer de compte sur France Connect, juste en lisant la pétition et en cliquant sur le bouton prévu à cet effet !

Non seulement vous aurez ici la version augmentée des amendements envoyés aux Parlementaires qui les ont rejetés, mais vos signatures seront transmises à la Commission des Affaires sociales qui a en charge la pétition.
Aussi nous vous invitons à signer et à faire signer en masse toutes vos familles et amis.

Pour une PMA universelle respectant la nature sexuée de l’Humanité : ouverte à toute personne avec libre choix entre le donneur anonyme ou le géniteur ami

Merci pour votre soutien !

[signature]

Signer
 

Partager la pétition avec vos amis :

   

JE SOUTIENS LA DIFFUSION DE LA PÉTITION
DÉPOSÉE PAR L’AVENIR POUR TOUS
SUR LE SITE DE L’ASSEMBLEE NATIONALE

Une fois la pétition facilement signée ici, nous vous invitons à aller la signer sur le site de l’Assemblée Nationale en cliquant ici; afin de recréer l’unité de 2013, nous vous invitons également à signer celle des partisans de la famille homme-femme unique, même si sa rédaction laisse à douter de son efficacité, les enfants adoptés sous la loi actuelle pouvant aussi bien avoir deux pères ou deux mères comme parents.

La double signature permettra donc d’étendre réellement la procréation  génétiquement protégée aux nouvelles formes de familles, devenues lieu de maintien de la procréation humaine, par fécondation naturellement assistée entre hommes et femmes, selon la volonté des parents génétiques et/ou éducateurs.

Merci pour notre Humanité durable et équitable.

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page