Trois ans après l’entrevue élyséenne, le rassemblement pour l’Humain HF est en marche

Trois ans après l’entrevue élyséenne, le rassemblement pour l’Humain HF est en marche

Capture d’écran 2015-11-26 à 12.23.57

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Trois ans après l’entrevue pluraliste à L’Elysée, le rassemblement pour la filiation se prépare à Sens Commun.

Paris, lundi 25 janvier 2016

Il y a trois ans, le 25 janvier 2013, le mouvement de défense de la filiation « Tous nés d’un homme et d’une femme » – La Manif Pour Tous unitaire – était reçue à l’Élysée par François Hollande.

Représenté par Virginie Tellenne-Frigide Barjot, aujourd’hui présidente de L’Avenir pour Tous, Laurence Tcheng de La gauche pour le mariage républicain et Jean-Pier Delaume-Myard d’Homovox, toujours porte-parole de La Manif pour Tous aujourd’hui, le mouvement citoyen du 13 janvier 2013 demandait alors au président de la République de retirer l’enfant du projet de loi Taubira, faisant ainsi de la loi de mariage homosexuel une loi d’union civile, qui préserve la filiation biologique dans le mariage homme-femme.
C’est cette position que, comme François Fillon, Alain Juppé défendait lorsqu’il disait au magazine Les Inrocks le 14 novembre 2014 : « J’aurais préféré un autre mot que mariage car des couples homosexuels et hétérosexuels, ce n’est pas tout à fait la même chose. […] Pour moi, fondamentalement, l’acte de naissance d’un enfant, c’est un homme et une femme. »
Ce matin encore Henri Guaino réaffirmait cette nécessité absolue, rempart à la tans-humanité, en déclarant sur Radio Classique : « Le mariage a des conséquences sur la filiation et je pense que s’il est hors de question d’abroger maintenant le « mariage pour tous », en revanche je pense que la question de la filiation est posée et elle doit être résolue. »

Virginie Tellenne, présidente de L’Avenir pour Tous, présente aux Etats Généraux de Sens Commun sur la Famille à Liile le 28 janvier prochain
A la suite du revirement de Nicolas Sarkozy qui affirme qu’il ne légifèrera plus sur la loi Taubira, il est aujourd’hui de la responsabilité de tous ceux qui ont fondé et construit le grand mouvement de défense de l’Humain de 2013 de se rassembler sur une position modérée et réaliste, dans le respect des droits d’union des couples et des différentes sensibilités des militants, afin d’amener les candidats aux primaires à tenir leurs promesses en défendant leurs convictions sur la filiation homme-femme. En un mot à rétablir l’acte de naissance de tout enfant en y mentionnant ses parents biologiques, avec un parent éducateur le cas échéant.
C’est pourquoi Virginie Tellenne a accepté l’invitation de Sens Commun* à venir débattre de la révision de la loi Taubira sur la filiation le jeudi 28 janvier prochain. Elle y exposera le projet de L’Avenir pour tous de réforme de la loi Taubira en loi d’Alliance civile, restituant la filiation aux seuls couples homme-femme. Ce projet est validé par le livre Blanc des juristes partenaires de La Manif pour Tous, l’Institut Famille et République.
C’est pourquoi L’Avenir pour Tous invite l’ensemble des manifestants et sympathisants de 2013 à se déplacer massivement pour être présents à Lille ce jeudi à 19h30.
La défense des droits des enfants à connaître leurs origines et si possible à être élevés par leurs parents biologiques, comme celle des droits de l’Humain homme et femme à le rester, passe, comme ce fameux 25 janvier 2013, par le rassemblement de toutes les sensibilités de la défense de la personne humaine.
   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page