L’inquiétude des manifestants du 2 février est légitime

L’inquiétude des manifestants du 2 février est légitime

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, dimanche 2 février 2014

L’Avenir pour Tous réagit à la manifestation nationale de ce dimanche 2 février, organisée par La Manif Pour Tous.

Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng prennent acte du déroulement pacifique de cette manifestation nationale et qu’aucun débordement ou dérapage notable n’ait été à signaler au sein des cortèges. Ils se félicitent que leur appel à l’apaisement inscrit dans le « Manif-este pour la paix civile » ait été entendu au-delà des consignes de mobilisation.

L’Avenir pour Tous déplore qu’ait lieu ce soir encore une fois un combat hors de propos autour des chiffres entre les organisateurs et la préfecture. Manifestement cette dernière est encore dans un déni de réalité, mais plus grave, cette fois-ci la Manif pour Tous aussi. Les Français et les manifestants ne peuvent plus désormais s’en remettre à aucune donnée fiable. Cela décrédibilise considérablement les chiffres annoncés lors des trois manifestations millionnaires de 2013.

Manifestement, nous sommes devant la plus faible mobilisation de l’histoire du Mouvement des consciences. Comme nous l’avons rappelé à de nombreuses reprises, cela était prévisible : «il est trop tard pour manifester contre une loi de la République qui s’applique maintenant à tous et trop tôt pour manifester contre des projets non encore inscrits à l’agenda parlementaire», a fait valoir aujourd’hui Frigide Barjot sur LCI.

Et surtout la demande première du mouvement des consciences a été abandonnée par la nouvelle direction. En effet, le fondement de notre mouvement de 2013 portait sur la filiation biologique à restaurer et la préservation de l’adoption plénière pour les couples h/F. L’inquiétude légitime des manifestants descendus aujourd’hui dans la rue, que nous partageons avec eux, sur la PMA et la GPA ainsi que la loi du genre ne seront levées utilement qu’avec la réforme de la loi Taubira. Nous rappelons avec vigueur que cela ne se fera qu’en acceptant le maintien des droits l’union des couples de personnes de même sexe, ce qui n’est pas le cas des revendications de la Manif pour Tous aujourd’hui et ce depuis le 23 avril 2013, jour du vote de la loi.

C’est pour cette raison que L’Avenir pour Tous propose, par referendum, pour redonner la parole au peuple et apaiser le débat, d’une part, la constitutionnalisation du mariage homme-femme et, d’autre part, l’ouverture d’une Union Civile. Cette constitutionnalisation permet de refermer le principe filiatif ouvert par la loi Taubira et de porter ainsi un coup d’arrêt à la possibilité de la PMA et de la GPA. L’ouverture d’une Union Civile garantit la reconnaissance des droits d’union de la minorité homosexuelle ouverts par cette même loi de « mariage pour tous ». Afin de remettre l’Homme – et donc le peuple – au cœur de la politique et de faire vivre la démocratie, L’Avenir pour Tous propose de faire appliquer ces deux mesures par voie référendaire, aujourd’hui au moyen d’une pétition.

Après cette nouvelle manifestation dont l’issue nous semble plus que hasardeuse après l’absence totale de réponse gouvernementale face à 3 x1 million de manifestants l’année dernière, L’Avenir pour Tous invite tous les français à rester mobilisés, dans le dialogue citoyen et la discussion avec leurs candidats aux élections municipales. C’est la seule condition pour amener tous ces manifestants, remarquables de ténacité, vers le succès de la réforme de la loi Taubira, pierre angulaire de toute opposition à la politique de remise en cause des équilibres naturels de la famille et des états de vie diversifiés de notre société.

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page