Ce jeudi 28 janvier 2016, L’Avenir pour Tous reçu par Sens Commun, pour sauver le droit de filiation des enfants

Ce jeudi 28 janvier 2016, L’Avenir pour Tous reçu par Sens Commun, pour sauver le droit de filiation des enfants

Capture d’écran 2015-11-26 à 12.23.57

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Appel à l’unité pour un même sens commun

Paris, vendredi 29 janvier 2016

Ce jeudi 28 janvier, à Marcq-en-Barœul dans un théâtre Charcot plein, se tenaient les Etats Généraux de la Famille de Sens commun.

Virginie Tellenne, présidente de L’Avenir pour Tous et Jean-Marc Veyron la Croix, porte-parole d’Homovox ont répondu présents à l’invitation de Madeleine de Jessey et Sébastien Pilard, respectivement porte-parole national et président, et de Georges-Éric Duriez, responsable Sens Commun du Nord. Tous leur ont réservé, après trois ans de silence, un accueil chaleureux.

Au cours d’une première table ronde, Caroline Carmantrand, adjointe au maire d’Asnières-sur-Seine en charge de la petite enfance, et désormais présidentes de la Commission Famille du Conseil régional d’Ile de France, Antoine d’Audiffret, spécialiste du mariage civil et memebre de Cap Mariage, Marie-Laure des Brosses, présidente du Mouvement Mondial des Mères,  Mériadec Rivière, président de l’UDAF 75,  et Jacques Bichot, économiste à Sciences Po ont pu revenir sur trois années d’une politique familiale désastreuse imposée par le gouvernement, et présenter les propositions de Sens Commun, audacieuses et efficaces.

Au cours d’une deuxième table ronde, Christophe Courage, membre de l’Institut Famille & République a présenté la magnifique boîte à outils des propositions de retour sur la loi Taubira que constitue le Livre blanc des juristes.

Jean-Marc Veyron la Croix a, quant à lui, rappelé que l’homosexualité n’est pas un choix, et qu’à ce titre, on ne peut pas demander à la société ce que la nature n’a pas donné, la faculté de se reproduire autrement que par les lois naturelles. Depuis la loi Taubira, les droits du couple homosexuel sont égaux à ceux du couple homme-femme marié,  on ne peut donc retirer leurs droits d’union aux couples de même sexe avec la révision de la loi sur la filiation des enfants. Virginie Tellenne a rappelé  que rétablir la filiation Homme-Femme, nécessité absolue pour rétablir le droit de l’enfant à connaître sa filiation avec ceux qui l’ont enfanté, ses parents biologiques,  n’est pas retirer un droit aux couples homosexuels car l’enfant n’est pas un droit, mais un don. Au-delà de l’enfant individu, c’est toute l’Humanité qui est concernée par ce rétablissement du garde-fou éthique de la filiation homme-femme, qui est le principe qui permet de bloquer et les modes de reproduction sexués marchands (PMA sans père, GPA sans mère), et les modes de reproduction asexués (clonage d’ovocytes, d’embryons, modification du génome) qui sont depuis la loi de recherche sur l’embryon de juillet 2013 permise en France. Cette recherech est autorisée sur le genome depuis janvier 2016 en Grande Bretagne. Le meilleur moyen de donner une force absolue au rétablissement de la filiation, qu ne soit plus modifiable, est de la faire inscrire dans constitution et de rétablir ainsi l’acte de naissance biologique de chaque enfant, avec éventuellement la mention du parent éducateur.

Jean Marc Veyron la Croix et Virginie Tellenne ont tous les deux rappelé la nécessité de maintenir une Alliance civile après que le mariage homme-femme aura été inscrit comme garant de la filiation biologique dans la constitution, afin que le couple homme-femme filiatif comme le couple hommes et le couple femmes non filiatifs, deviennent tous garants de la barrière filiative éthique face aux dérives transhumanistes.

Virginie Tellenne a redit avec fougue l’importance de se rassembler et de mener une campagne de terrain d’envergure  sur la filiation biologique, et ce jusqu’au primaires. C’est le moyen majeur de solidifier l’avance d’un candidat de droite pour barre la route à François Hollande pour le deuxième tour des élections présidentielles. Christiane Taubira, la mère de la loi a été déchue du gouvernement, à nous de nous fédérer  afin de faire partir le père de la loi, François Hollande, de la présidence.

Enfin après que le député-maire de Marcq en Barœul a pris la parole et déclaré son engagement pour une union civile en remplacement de la loi Taubira, Sébastien Pilard a pu conclure en invitant les participants à se mobiliser pour marcher dans un sens commun sur la révision juste de la loi Taubira. Car l’essentiel est de ne pas renier nos engagements pris ensemble face au Français dans les manifs de 2013.

Retrouvez les vidéos des interventions de Jean Marc Veyron la Croix et Virginie Tellenne aux Etats Généraux de Lille ici.

L’Avenir pour Tous, association loi de 1901 ayant pour objet la restauration des origines biologiques, du mariage et de la filiation homme-femme par une union maritale égale sans filiation pour les couples de personnes de même sexe. Son but est de faire échec à l’instauration des modes de procréation humains génésiques. Sa devise est : « Tous nés d’un homme et d’une femme dans nos diversités »

Pour garantir notre indépendance, nous ne sommes financés par aucun parti politique ni institution. Seuls votre engagement et votre générosité nous permettent de déployer nos actions.

Tous les dons et adhésions donnent droit à une déduction fiscale de 66%*.

* Déduction fiscale de 66%* du montant de votre versement dans la limite de 20% des revenus imposables. (cinq pour mille du chiffre d’affaire pour les entreprises)

Nos besoins sont mensuels. N’hésitez pas à mensualiser votre don en cochant la case : « Récurrence de l’action (mensuel) » sur le terminal de paiement Paypal.

Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. 1 personne 

Montant : 30 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion à L’Avenir pour Tous. Couple.

Montant : 40 €




Si vous ne parvenez pas à effectuer votre règlement via Paypal, merci de nous contacter via notre formulaire de contact.

Adhésion réduite à L’Avenir pour Tous (-25 ans, chômeurs, étudiants). 1 personne 

Montant : 15 €




Pour faire un don ou adhérer par voie postale, merci de remplir ce bulletin et de nous le retourner accompagné de votre règlement à : L’Avenir pour Tous – 9 rue du Docteur Finlay – 75015 Paris

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page