Virginie Tellenne, présidente de L’Avenir pour Tous, en signature et en débats à Limoges : pour en finir avec les amalgames.

Virginie Tellenne, présidente de L’Avenir pour Tous, en signature et en débats à Limoges : pour en finir avec les amalgames.

Communiqué de presse démentant les affirmations polémiques des Jeunes Socialistes de Limoges et les invitant à débattre de la procréation techniquement assistée ouverte par la filiation Taubira.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Virginie Tellenne, présidente de L’Avenir pour Tous, en signature et en débats à Limoges

Pour en finir avec les amalgames.

Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot, dément le communiqué de presse des jeunes socialistes paru ce jour dans le Populaire du Centre et leur propose, à l’instar des Veilleurs, un débat constructif sur la filiation Taubira et la procréation techniquement assistée en découlant. (GPA, PMAnonyme, quels que soient les couples) afin de lutter ensemble contre les amalgames qui alimentent l’homophobie.

Virginie Tellenne est aujourd’hui la présidente de L’Avenir pour Tous (LAVT), le courant réformiste constitutif du mouvement de 2013, pro-filiation & procréation biologiques quelles que soient les formes de familles. LAVT milite depuis le vote de la loi  pour une réécriture de loi Taubira qui ne change ni l’acte de naissance ni la filiation des enfants élevés par des couples homosexuels. Une proposition de loi de ce type est déjà déposée à l’Assemblée Nationale en ce sens.

Pour informer la population de cette importante offre sociétale, Virginie Tellenne vient à Limoges pour promouvoir son mouvement et ce projet de réforme que L’Avenir pour Tous entend bien faire inscrire dans le programme des candidats à l’élection présidentielle. L’Avenir pour Tous a ainsi entamé depuis janvier 2015 au cœur de la communauté chrétienne, des différentes confessions religieuses et de la population sécularisée un débat de fond sur les couples homosexuels, afin de rassembler les opinions sur leur acceptation pour faire diminuer l’homophobie, terreau de la radicalisation politique. C’est dans ce contexte que Virginie Tellenne a accepté de se rendre à la toute première réunion de dialogue avec les Veilleurs, pionniers en Limousin du rassemblement pour l’Humain.

Invitée pour une signature de son livre « Qui suis-je pour juger? » à 16h30 la Librairie Catholique, Virginie Tellenne sera au Club de la Presse ce mardi 16 juin à 15 heures. Dans le but affiché de rassembler le mouvement dispersé et radicalisé par le gouvernement socialiste, Virginie Tellenne expliquera que les diverses sensibilités de 2013 doivent toutes s’accorder pour lutter efficacement, donc sans discrimination des couples de même sexe, pour le maintien des seules procréation et filiation biologiques. Le but commun est de faire barrage au basculement dans une société régie par un marché hyper-capitaliste sans limite. Ainsi la Charte de Réforme de LAVT prône la réhabilitation de la filiation homme-femme garantie par la constitutionalisation du mariage, l’égalité des orientations affectives hors filiation comme principe à valeur constitutionnel et  l’égalité sociale et éducative des enfants dans une loi d’union maritale aux droits identiques que ceux du mariage, mais hors filiation procréative.

Compte tenu de cette offre citoyenne innovante et majoritaire chez les électeurs d’origine catholique, L’Avenir pour tous entend bien ne plus laisser s’installer un amalgame profitable à la montée de l’homophobie et à la radicalisation politique qui vide les programmes de leurs contenus. C’est pourquoi homophobie et radicalisation ont été régulièrement condamnées par toutes les entités du mouvement de l’Humain, dont le mot d’ordre est, et reste plus que jamais, « Tous nés d’un homme et d’une femme ».

C’est dans ce contexte que Virginie Tellenne et L’Avenir pour Tous proposent aux Jeunes Socialistes, comme aux Veilleurs de Limoges, de débattre des questions de procréation et de filiation, plutôt que d’accuser pour radicaliser dans un objectif purement politicien. Notre pays, comme le mouvement de l’Humain de 2013, a besoin d’unité et d’apaisement par le dialogue, et non d’invectives électoralistes qui ne font qu’aggraver la crise économique, sociale et morale qui anéantit tous les jours un peu plus la France et les Français.

Contact presse : 06 09 62 00 31 / contact@avenirpourtous.fr

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page