Appel du 20 mai 2015 : pour une manifestation nationale contre la destruction nationale de nos origines chrétiennes, culturelles et biologiques.

Appel du 20 mai 2015 : pour une manifestation nationale contre la destruction nationale de nos origines chrétiennes, culturelles et biologiques.

François Hollande et Manuel Valls,

Najat Vallaud Belkacem et Christiane Taubira :

le coup d’État tranquille… et permanent.

 

Appel du 20 mai 2015 : pour une manifestation nationale contre la destruction nationale de nos origines chrétiennes, culturelles et biologiques.

Dans la nuit du 19 au 20 mai 2015 par publication au JO, le gouvernement de François Hollande en la personne de la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud Belkacem, a décrété en force la réforme des collèges contre l'avis de 60% des Français, et après une grève de plus de la moitié des syndicats d'enseignants. Pour ce faire et pour étouffer toute nouvelle levée de boucliers, le Président « mou » et son Premier ministre « de fer » savent laisser l'honneur aux dames, et avec une galanterie qui n'a d'égal que leur nouvelle religion de l'égalitarisme.

En effet, après avoir effacé les origines biologiques par la loi Taubira, François Hollande et son gouvernement continuent leur œuvre de destruction massive en s'en prenant maintenant à nos origines culturelles au mépris de toute considération des Français : de leur existence passée, présente et future. Après avoir atteint le corps, c'est à l'esprit que s'attaque aujourd'hui la pouvoir néo-socialiste. En voulant éradiquer le latin et le grec de l'enseignement secondaire, la ministre de l'Education nationale n'assouvit en effet pas un simple désir progressiste, elle prolonge le geste de son prédécesseur Vincent Peillon et donne le coup de grâce à l'humanisme gréco-latin tel que le judéo-christianisme l'a conservé et transmis au fil des siècles jusque dans la République de Jaurès et Ferry. Pour qu'advienne la nouvelle société messianique, il fallait plonger tout ce qui précède et suit la Révolution française jusqu'en 1968 dans le néant.

Le programme de changement de civilisation si chère à Christiane Taubira se déploie donc en toute logique. Le brouillage de la filiation biologique doit maintenant être parachevé par l'effacement de la filiation intellectuelle et spirituelle de l'humanité originelle et originale , mais aussi et surtout par le déracinement de la langue française, qui témoigne à elle seule de nos origines charnelles et métaphysiques. François Hollande le sait très bien, c'est dans l'Antiquité gréco-latine et dans l'Antiquité chrétienne, en particulier, que la résistance qui s'est levée en 2013 puise sa force. Il faut donc éradiquer le mal à la racine

Mais c'est compter sans le grand réveil des Consciences qui s'est opéré il y a deux ans. Malgré les divisions et la lassitude suscitées par la violence du pouvoir, nombre des jeunes qui étaient dans la rue ont ressuscité les plus grands textes de l'Humanité, lus inlassablement par les jeunes Veilleurs et dits avec constance par leurs porte-parole de la France chrétienne, pour aviver nos consciences contre l'oubli de soi dans lequel l'équipage de François Hollande veut plonger notre peuple. De même que la seule existence de notre père et de notre mère nous rappelle que nous sommes nés de la différence et que nous sommes conçus pour elle, notre héritage grec d'une part et notre héritage latin d'autre part témoignent de la richesse de nos origines et du fait – insupportable pour les progressistes du Marché qui nous gouvernent – que nous vivons dans un monde d'anciens que nous devons préserver pour nos prochains.

Aujourd'hui La liberté enracinée dans la différence de nos origines à la fois biologiques et spirituelles doit se manifester. L'heure est venue d'exprimer avec une puissance inédite et une intelligence redoublée notre refus de ce changement de civilisation qui nous condamne en réalité à l'amnésie totale pour faire de chacun de nous des citoyens obéissants aux lois de l'Etat et à celles non moins rigoureuses du grand Marché. Des lois qui poussent, en l'occurrence, le Président de la République française à courir le monde entier pour vendre des avions de guerre aux nations pauvres. Comme il permet désormais d'acheter des ventres de femmes pauvres par des couples de riches.

J'en appelle aujourd'hui 20 mai à tous ceux qui se sont levés en 2012, et au-delà, des simples citoyens aux responsables associatifs, politiques et religieux : au nom de leurs racines gréco-latines qui ont porté la démocratie, la monarchie, les deux régimes de notre histoire commune unifiés dans la République par notre foi chrétienne, il est temps, comme en 2013, de redescendre tous ensemble et pacifiquement dans la rue.

Pour que cesse ce coup d'Etat permanent contre notre civilisation.

Paris, le 20 mai 2015

Virginie Tellenne,
présidente de L'Avenir pour Tous

Xavier Bongibault,
secrétaire général de L'Avenir pour Tous

Jean-Baptiste Labouche,
président de En marche pour l'Enfance

[signature]

Signer
 

Partager la pétition avec vos amis :

   

Dans la nuit du 19 au 20 mai 2015 par publication au JO, le gouvernement de François Hollande en la personne de la ministre de l’Education nationale Najat Vallaud Belkacem, a décrété en force la réforme des collèges contre l’avis de 60% des Français, et après une grève de plus de la moitié des syndicats d’enseignants. Pour ce faire et pour étouffer toute nouvelle levée de boucliers, le Président « mou » et son Premier ministre « de fer » savent laisser l’honneur aux dames, et avec une galanterie qui n’a d’égal que leur nouvelle religion de l’égalitarisme.En effet, après avoir effacé les origines biologiques par la loi Taubira, François Hollande et son gouvernement continuent leur œuvre de destruction massive en s’en prenant maintenant à nos origines culturelles au mépris de toute considération des Français : de leur existence passée, présente et future. Après avoir atteint le corps, c’est à l’esprit que s’attaque aujourd’hui la pouvoir néo-socialiste. En voulant éradiquer le latin et le grec de l’enseignement secondaire, la ministre de l’Education nationale n’assouvit  en effet pas un simple désir progressiste, elle prolonge le geste de son prédécesseur Vincent Peillon et donne le coup de grâce à l’humanisme gréco-latin tel que le judéo-christianisme l’a conservé et transmis au fil des siècles jusque dans la République de Jaurès et Ferry. Pour qu’advienne la nouvelle société messianique, il fallait plonger tout ce qui précède et suit la Révolution française jusqu’en 1968 dans le néant.

Le programme de changement de civilisation si chère à Christiane Taubira se déploie donc en toute logique. Le brouillage de la filiation biologique doit maintenant être parachevé par l’effacement de la filiation intellectuelle et spirituelle de l’humanité originelle et originale , mais aussi et surtout par le déracinement de la langue française, qui témoigne à elle seule de nos origines charnelles et métaphysiques. François Hollande le sait très bien, c’est dans l’Antiquité gréco-latine et dans l’Antiquité chrétienne, en particulier, que la résistance qui s’est levée en 2013 puise sa force. Il faut donc éradiquer le mal à la racine

Mais c’est compter sans le grand réveil des Consciences qui s’est opéré il y a deux ans. Malgré les divisions et la lassitude suscitées par la violence du pouvoir, nombre des jeunes qui étaient dans la rue ont ressuscité les plus grands textes de l’Humanité, lus inlassablement par les jeunes Veilleurs et dits avec constance par leurs porte-parole de la France chrétienne,  pour aviver nos consciences contre l’oubli de soi dans lequel l’équipage de François Hollande veut plonger notre peuple. De même que la seule existence de notre père et de notre mère nous rappelle que nous sommes nés de la différence et que nous sommes conçus pour elle, notre héritage grec d’une part et notre héritage latin d’autre part témoignent de la richesse de nos origines et du fait – insupportable pour les progressistes du Marché qui nous gouvernent – que nous vivons dans un monde d’anciens que nous devons préserver pour nos prochains.

Aujourd’hui La liberté enracinée dans la différence de nos origines à la fois biologiques et spirituelles doit se manifester. L’heure est venue d’exprimer avec une puissance inédite et une intelligence redoublée notre refus de ce changement de civilisation qui nous condamne en réalité à l’amnésie totale pour faire de chacun de nous des citoyens obéissants aux lois de l’Etat et à celles non moins rigoureuses du grand Marché. Des lois qui poussent, en l’occurrence, le Président de la République française à courir le monde entier pour vendre des avions de guerre aux nations pauvres. Comme il permet désormais d’acheter des ventres de femmes pauvres par des couples de riches.

J’en appelle aujourd’hui 20 mai à tous ceux qui se sont levés en 2012, et au-delà, des simples citoyens aux responsables associatifs, politiques et religieux : au nom de leurs racines gréco-latines qui ont porté la démocratie, la monarchie, les deux régimes de notre histoire commune unifiés dans la République par notre foi chrétienne, il est temps, comme en 2013, de redescendre tous ensemble et  pacifiquement dans la rue.

Pour que cesse ce coup d’Etat permanent contre notre civilisation.

Paris, le 20 mai 2015

 

Virginie Tellenne,
présidente de L’Avenir pour Tous 

Xavier Bongibault,
secrétaire général de L’Avenir pour Tous 

Jean-Baptiste Labouche,
président de En marche pour l’Enfance

Appel du 20 mai 2015 : pour une manifestation nationale contre la destruction nationale de nos origines chrétiennes, culturelles et biologiques.

Dans la nuit du 19 au 20 mai 2015 par publication au JO, le gouvernement de François Hollande en la personne de la ministre de l'Education nationale Najat Vallaud Belkacem, a décrété en force la réforme des collèges contre l'avis de 60% des Français, et après une grève de plus de la moitié des syndicats d'enseignants. Pour ce faire et pour étouffer toute nouvelle levée de boucliers, le Président « mou » et son Premier ministre « de fer » savent laisser l'honneur aux dames, et avec une galanterie qui n'a d'égal que leur nouvelle religion de l'égalitarisme.

En effet, après avoir effacé les origines biologiques par la loi Taubira, François Hollande et son gouvernement continuent leur œuvre de destruction massive en s'en prenant maintenant à nos origines culturelles au mépris de toute considération des Français : de leur existence passée, présente et future. Après avoir atteint le corps, c'est à l'esprit que s'attaque aujourd'hui la pouvoir néo-socialiste. En voulant éradiquer le latin et le grec de l'enseignement secondaire, la ministre de l'Education nationale n'assouvit en effet pas un simple désir progressiste, elle prolonge le geste de son prédécesseur Vincent Peillon et donne le coup de grâce à l'humanisme gréco-latin tel que le judéo-christianisme l'a conservé et transmis au fil des siècles jusque dans la République de Jaurès et Ferry. Pour qu'advienne la nouvelle société messianique, il fallait plonger tout ce qui précède et suit la Révolution française jusqu'en 1968 dans le néant.

Le programme de changement de civilisation si chère à Christiane Taubira se déploie donc en toute logique. Le brouillage de la filiation biologique doit maintenant être parachevé par l'effacement de la filiation intellectuelle et spirituelle de l'humanité originelle et originale , mais aussi et surtout par le déracinement de la langue française, qui témoigne à elle seule de nos origines charnelles et métaphysiques. François Hollande le sait très bien, c'est dans l'Antiquité gréco-latine et dans l'Antiquité chrétienne, en particulier, que la résistance qui s'est levée en 2013 puise sa force. Il faut donc éradiquer le mal à la racine

Mais c'est compter sans le grand réveil des Consciences qui s'est opéré il y a deux ans. Malgré les divisions et la lassitude suscitées par la violence du pouvoir, nombre des jeunes qui étaient dans la rue ont ressuscité les plus grands textes de l'Humanité, lus inlassablement par les jeunes Veilleurs et dits avec constance par leurs porte-parole de la France chrétienne, pour aviver nos consciences contre l'oubli de soi dans lequel l'équipage de François Hollande veut plonger notre peuple. De même que la seule existence de notre père et de notre mère nous rappelle que nous sommes nés de la différence et que nous sommes conçus pour elle, notre héritage grec d'une part et notre héritage latin d'autre part témoignent de la richesse de nos origines et du fait – insupportable pour les progressistes du Marché qui nous gouvernent – que nous vivons dans un monde d'anciens que nous devons préserver pour nos prochains.

Aujourd'hui La liberté enracinée dans la différence de nos origines à la fois biologiques et spirituelles doit se manifester. L'heure est venue d'exprimer avec une puissance inédite et une intelligence redoublée notre refus de ce changement de civilisation qui nous condamne en réalité à l'amnésie totale pour faire de chacun de nous des citoyens obéissants aux lois de l'Etat et à celles non moins rigoureuses du grand Marché. Des lois qui poussent, en l'occurrence, le Président de la République française à courir le monde entier pour vendre des avions de guerre aux nations pauvres. Comme il permet désormais d'acheter des ventres de femmes pauvres par des couples de riches.

J'en appelle aujourd'hui 20 mai à tous ceux qui se sont levés en 2012, et au-delà, des simples citoyens aux responsables associatifs, politiques et religieux : au nom de leurs racines gréco-latines qui ont porté la démocratie, la monarchie, les deux régimes de notre histoire commune unifiés dans la République par notre foi chrétienne, il est temps, comme en 2013, de redescendre tous ensemble et pacifiquement dans la rue.

Pour que cesse ce coup d'Etat permanent contre notre civilisation.

Paris, le 20 mai 2015

Virginie Tellenne,
présidente de L'Avenir pour Tous

Xavier Bongibault,
secrétaire général de L'Avenir pour Tous

Jean-Baptiste Labouche,
président de En marche pour l'Enfance

[signature]

Signer
 

Partager la pétition avec vos amis :

   

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page