5 octobre : le projet de réforme par l’union civile devient incontournable

5 octobre : le projet de réforme par l’union civile devient incontournable

Après les dernières manifestations pour la filiation biologique, le projet de réforme d’union civile devient incontournable pour les présidentielles de 2017.


COMMUNIQUE DE PRESSE

Paris, lundi 6 octobre 2014

Après les dernières manifestations pour la filiation biologique,
le projet de réforme d’union civile devient incontournable pour les présidentielles de 2017

Tandis que la mobilisation globale reste importante, incluant nombre de manifestants de l’Avenir pour Tous, ce dernier a été interdit de podium sur le cortège principal. Il en a profité pour ouvrir  le premier Forum des Manifestants dans la rue et y a exposé avec succès, devant plus de 2000 personnes de toutes conditions et tout au long de la journée, son projet de réforme de la loi Taubira.

Comme il l’avait déjà fait remarquer sur les positions des candidats UMP/UDI samedi dernier*, l’Avenir pour Tous constate avec satisfaction que la plupart des élus de la future majorité rallient en masse sa proposition de  réforme référendaire de la filiation dans la loi Taubira par novation en union civile sans changement de filiation, avec délégation d’autorité parentale au parent non biologique en remplacement de l’adoption plénière.

Les dirigeants de l’Avenir pour Tous adressent toutes leurs félicitations aux manifestants et militants du grand Mouvement des Consciences et remercient leurs soutiens présents hier : Arnaud Bouthéon, fondateur de Sens Commun, Antoine Renard, président de la Fédération des AFC en Europe, Nathalie de Williencourt, présidente d’Homovox, Gorges Coste, président de l’Union des Familles en Europe, Frank Denoyel, porte-parole d’En Marche pour L’Enfance, Dominique Palliard, pdt des AFC Grenoble, Anne Lorne, ancienne responsable LMPT69, candidate aux européennes sur la liste de l’UMP Sud-Est.

L’Avenir pour Tous appellent les uns et les autres à se rassembler pour œuvrer à une convergence nouvelle entre les compétences des deux organisations : la pertinence du projet pluraliste de LAVT et la puissance mobilisatrice de LMPT.

Face à la dépression des manifestants sur l’unité du mouvement, L’Avenir pour Tous a pointé l’incohérence des politiques qui proposent leur réforme d’union civile tout en suivant une organisation qui ne prône que l’abrogation pure et simple, sans accepter de donner la parole aux autres modes de réforme au sein du Mouvement des Consciences.

Il en ressort une insatisfaction latente chez les quelques 2 000 manifestants représentatifs de la base qui se sont succédés tout au long de la journée devant le stand de L’Avenir pour Tous.  Ce hiatus entre le message majoritaire (l’union civile) et les soutiens des politiques à une demande massivement rejetée par les Français (l’abrogation) provoque plusieurs dysfonctionnements préjudiciables à la réussite de notre action citoyenne :

  • il accentue le sentiment de divisions dans le Mouvement des Consciences ;
  • il donne un poids excessif aux abrogationistes dont la solution est contredite par la proposition des politiques, face à des réformistes isolés, alors que c’est leur projet qui est à même d’obtenir gain de cause ;
  • il démobilise une majorité des manifestants de 2013, qui avec le vote de la loi, perdent confiance en toute possibilité de retour à la filiation biologique.

Cette présomption de promesses non tenues est accentuée par la pluralité d’approche des candidats et de leurs lieutenants (abrogation sèche pour Christine Boutin, abrogation avec Union civile dans le temps, « réécriture », mesures anti-GPA, statu quo, fuite en avant, etc.), la fossilisation des lois sociétales et le matraquage du discours fataliste ambiant.

C’est pourquoi n’écoutant que leurs consciences démocratiques,  Virginie Tellenne (Frigide Barjot), Xavier Bongibault, Laurence Tcheng et les responsables associatifs soutiens de l’Avenir pour Tous appellent les élus nationaux, à l’instar des locaux, à s’engager pleinement derrière leur projet clair et cohérent et auprès de ceux qui l’ont élaboré avec les centaines de milliers manifestant dès le 17 novembre 2012, s’appuyant sur l’appareil de mobilisation militante devenue LMPT.

Seul un soutien commun au réseau LMPT et au projet LAVT et à leurs dirigeants pourra  aboutir à l’unité de ceux qui ont fait émerger en commun le 13 janvier 2013 une majorité solidement ancrée sur les fondamentaux de l’Humain.  Cette majorité réelle en France sera incontournable pour sélectionner puis faire gagner, en match retour de 2012, leur représentant candidat à l’élection présidentielle de 2017.

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page