L’Avenir pour Tous reçu par le président du CESE

L’Avenir pour Tous reçu par le président du CESE

À la suite l’annulation par le Tribunal administratif de Paris de la décision du bureau du CESE invalidant les 700 000 pétitions de 2013, le président du CESE recevra Frigide Barjot et l’Avenir pour Tous ce jeudi 10 juillet à 10 heures.

A la demande de l’Avenir pour Tous, le président du CESE rencontrera ce jeudi 10 juillet à 10h les porte-parole de l’Avenir pour Tous, dont la délégation sera menée par sa présidente Virginie Tellenne, alias Frigide Barjot.
La composition exacte de cette délégation sera donnée ultérieurement.

Au sortir d’une conférence de presse (voir la vidéo) organisée par le mandataire des 700 000 pétitionnaires, Philippe Brillault, maire du Chesnay, en compagnie des dirigeants de La Manif pour Tous, L’Avenir pour Tous avait sollicité par lettre un rendez-vous avec le président du CESE (lire la lettre).

L’Avenir pour Tous était venu dire sa satisfaction que, par décision du 30 juin 2014 le Tribunal administratif de Paris annulant la décision de février 2013 du bureau du CESE, la justice ait ainsi validé la pétition signée par plus de 700.000 citoyens français, mettant un terme symbolique à ce déni de démocratie.

Prenant acte que la loi votée ne peut être pour autant remise en cause par la 3ème chambre constitutionnelle, Virginie Tellenne demandera au président du CESE d’ouvrir enfin «ce débat sur les conséquences de la loi en terme de filiation et de procréation, débat aujourd’hui indispensable pour apaiser les esprits et les velléités politiques qui poussent à la radicalisation des opinions et divisent dangereusement l’opinion»

Les porte-parole de l’Avenir pour Tous au CESE le 1er juillet 2014 :

Cette conférence de presse devant le CESE le 1er juillet dernier était aussi l’occasion d’une rencontre improvisée avec les représentants de la Manif pour Tous :

Pétition au CESE : rappel des faits
Le 15 février 2013, les porte-parole du mouvement de contestation de la loi Taubira, unifié à l’époque sous la bannière de la Manif pour Tous menée par Frigide Barjot, avaient déposé au nom de 700.000 pétitionnaires une demande de saisine du CESE sur la loi Taubira. Cette pétition, transmise sous forme physique, avait été signée et renvoyée des quatre coins de la France, même de l’Outre-Mer, par 700.000 citoyens français âgés de plus de 18 ans.
Le but de cette saisine était de voir le CESE s’interroger sur les conséquences de la loi Taubira telle qu’elle était présentée au Parlement, plus particulièrement en matière de filiation, s’inquiétant de voir cette loi ouvrir la voie à une légitimation puis une légalisation de la PMA (Procréation médicalement assistée) et à la GPA (Gestation pour autrui).

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page