Note de principes sur la « loi relative à l’autorité parentale et à l’intérêt de l’enfant »

À l’occasion de la rencontre avec la secrétaire d’État à la Famille lundi 28 avril dernier à midi, l’Avenir pour Tous a remis à Laurence Rossignol une note de principes qui synthétise ses revendications ainsi que ses points d’accord et de désaccord avec le projet de loi «relatif à l’autorité parentale et à l’intérêt de l’enfant ».

L’Avenir pour Tous y réaffirme l’importance d’un retour, par une réforme de la loi Taubira, à un droit de la Famille principalement fondé sur la filiation biologique, et reconnaissant que dans les  situations de faits minoritaires, et qui doivent le rester, où l’enfant n’est pas seulement éduqué par ses deux parents biologiques,  le «mandat d’éducation quotidienne» proposé dans la loi permet est conforme à l’intérêt de l’enfant en sécurisant ces situations sans contredire la filiation biologique et l’autorité parentale.

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page