L’AVenir pour Tous reçu par Laurence Rossignol ce lundi 28 avril 2014

Un an après le vote de la loi, Laurence Rossignol, secrétaire d’Etat à la Famille recevra L’AVenir pour Tous (LAVT), « l’autre branche du mouvement » d’opposition à la loi Taubira.

ce lundi 28 avril à midi au Ministère des Affaires sociales.

La délégation constituée de Frigide Barjot, Laurence Tcheng et Xavier Bongibault fera un point presse à l’issue de l’entrevue vers 12h45.

Paris, le 22 avril 2014, mise à jour le 23 avril 2014

Suite à la lettre de L’AVenir pour Tous du mercredi 16 avril 2014, Laurence Rossignol, secrétaire d’État chargée de la Famille auprès du ministre des Affaires sociales a précisé, répondant à une question de Ruth Elkrief lundi soir sur BFMTV sa volonté de recevoir « dans les dix ou quinze jours« , avec les fédérations de l’UNAF et les représentants de La Manif Pour Tous, ceux de « L’AVenir pour Tousl’autre branche du mouvement » d’opposition à la loi Taubira.

L’AVenir pour Tous (LAVT) se félicite de la reconnaissance par Laurence Rossignol de la réalité du mouvement levé en novembre 2012 dans sa diversité et sa pluralité, telles qu’elles ont fondées l’importance des rassemblements du 17 novembre 2012 au 26 mai 2013, et sont apparues au grand jour il y a un an dans la séparation des courants face à l’attitude à tenir après le vote de la loi Taubira le 23 avril 2013.

Un an après son vote, L’AVenir pour Tous (LAVT) tient à rappeler que jusqu’au 23 avril 2013, le projet de loi Taubira n’a jamais été contesté par le mouvement unitaire que Frigide Barjot dirigeait en ce qu’il reconnait légitimement l’égalité d’union des couples quelque soit leur orientation sexuelle. Un an après, cette reconnaissance des couples homosexuels est, sans surprise, confirmé par la conclusion de 7000 mariages de couples de même sexe, soit 4% des célébrations, ce qui est conforme à la norme de la population. Cela ne bouleverse donc en rien la réalité de la structure hétéronormée de notre société. En revanche, un an après, les Français ne savent toujours pas que, vis-à-vis des enfants, la loi institue une filiation sociale non biologique qui pose juridiquement le principe de la procréation artificielle. L’AVenir pour Tous reste opposé à ce principe de changement de conception de l’être humain, de son engendrement comme de sa famille biologique, qui n’a rien à voir avec la reconnaissance du couple homosexuel élevant des enfants, ni avec la sécurisation des autres formes de familles. C’est pour cette raison primordiale que L’AVenir pour Tous continue de demander que le débat sur la filiation biologique s’instaure véritablement en France.

Déterminé à l’organiser publiquement afin de lutter sans idéologie pour l’égalité dans l’altérité sexuelle et contre l’homophobie, L’AVenir pour Tous (LAVT) n’a d’autre démarche que celle du dialogue laïc et républicain avec tous les acteurs institutionnels, civils ou religieux de la société.

A commencer par les promoteurs gouvernementaux. L’AVenir pour Tous (LAVT) attend avec confiance la date de rendez-vous de Laurence Rossignol. Se réjouissant de ce premier pas dans le dialogue avec le gouvernement, il demandera, à l’occasion de cet anniversaire de vote de la loi Taubira, à rencontrer tous les ministres ayant participé à la mise en place du « mariage pour tous », sans oublier ceux chargés de la mise en œuvre du « changement de civilisation » (Christiane Taubira). L’AVenir pour Tous participera ainsi au « mouvement de société » (Laurence Rossignol) majoritaire en France qui tente démocratiquement de s’y opposer .

Virginie Tellenne, dite Frigide Barjot, présidente
Xavier Bongibault, Plus gays sans mariage
Laurence Tcheng, Pour une gauche vitale
Jean-Marc Veyron-Lacroix, Homovox

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page