L’Avenir pour Tous appelle les Français à ne pas manifester

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Paris, samedi 25 janvier 2014

Au nom de la Dignité de la Personne humaine, fondement de la Démocratie

L’Avenir Pour Tous appelle les Français à ne pas manifester
leur colère ce dimanche 26 janvier.
Ni aucun autre jour.

François Hollande et Manuel Valls n’attendent que cela pour en finir
avec le pacifique Mouvement des Consciences de 2013

Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng condamnent la récupération croissante du Mouvement des Consciences opérée depuis le 23 avril 2013 sous diverses formes, à des fins de radicalisation politique. Elle « contamine » définitivement les sujets touchant à la « Dignité de la Personne humaine » dès lors que les manifestants contestent, sans soutien populaire, des lois votées, le chef de l’Etat et le régime lui-même .

Dès le 17 novembre 2012 se levait en France un grand mouvement des Consciences et de la Personne humaine, vaste élan laïc, pacifique, a-partisan et non confessionnel, engagé dans le combat pour la sauvegarde de l’engendrement et de la filiation biologique sans discriminer les droits d’union des couples homosexuels.

Aujourd’hui, des groupuscules se disant héritiers légitimes de ce mouvement entraînent les manifestants sincèrement hostiles aux dérives anthropologiques sur le terrain de l’opposition politique au président de la République, au gouvernement voire au régime républicain. Cela légitime les propos de François Hollande sur les éléments extrémistes qu’on retrouve dans les rangs des multiples rassemblements. Cela autorise les actions de Manuel Valls à réprimer toute forme d’opposition, même les plus légitimes, au programme de remise en cause de la « dignité intégrale de la personne humaine ». Ces thèmes se trouvent dès lors suspectés d’extrémisme du seul fait qu’ils ont fait l’objet de manifestations mettant en cause la démocratie.

Comme le 19 janvier et le 2 février prochain, Frigide Barjot, Xavier Bongibault et Laurence Tcheng appellent donc les Français à ne pas se joindre à ces manifestations « fourre-tout », où se mélangent sans discernement des revendications ANTI radicales et où se côtoient des éléments ouvertement d’extrême-droite dont le maître-mot est la violence. Ce dimanche 26 janvier est d’autant plus suspect que les organisateurs soignent leur anonymat, accréditant les graves soupçons qui pèsent sur leurs intentions réelles quant à l’ordre public et la démocratie..

Les porte-parole de L’Avenir pour Tous ne laisseront pas plus longtemps les questions de société être détournées aux extrêmes. Ils invitent les Français à préférer les actions de dialogue, de propositions réalistes et de discussion dans le cadre électoral, où chacun peut, dans la transparence et le respect, défendre les équilibres naturels et humains de notre société. La « dignité de la Personne humaine » ne doit plus longtemps servir de prétexte aux atteintes à la démocratie et à la république dans l’agitation multiforme de minorités doctrinaires ou dogmatiques.

Le respect de la Personne humaine ne se fera jamais au détriment du respect de la démocratie.

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page