Une question ? La réponse est sûrement ici !

1. L’Avenir pour Tous défend coûte que coûte les droits des personnes homosexuelles et ne se bat que pour eux !
» À l’origine, la Manif pour Tous était un mouvement de la société civile, laïc et apartisan pour conserver la filiation biologique sans discriminer le couple homosexuel. Depuis le 23 avril 2013 et le vote de la Loi Taubira, nous maintenons la ligne originelle du mouvement avec ses fondateurs (Frigide Barjot, Xavier Bongibault, Laurence Tcheng). Nous continuons à défendre la filiation biologique, le mariage homme-femme tout en portant les droits d’union du couple homosexuel. C’est ce qui nous différencie de la Manif pour Tous maintenue .

2. L’Avenir pour Tous n’est pas clair sur la PMA et la GPA
» Nous nous opposons fortement et fermement à la libéralisation de la PMA et à la GPA qui inscrivent les enfants issus de ces «filiations marchandes» dans une filiation uniquement sociale et non biologique ou adoptive. Nous nous opposons au principe de procréation artificielle et à l’anonymat des origines : nous ne voulons pas que l’État institue qu’un enfant peut être privé d’un père ou d’une mère.

3. Pourquoi ne pas se battre avec la Manif pour Tous pour une abrogation pure et simple de la Loi Taubira ?
» L’abrogation pure et simple de la loi Taubira de Mariage pour Tous, en supprimant des droits d’union légitimement acquis par les couples de même sexe, est un déni de l’existence de ces couples. Cela n’a jamais été notre combat et ne le sera jamais. Par ailleurs, le PaCS est insuffisant pour pallier à la loi Taubira, il faut donc une loi d’alliance civile.

4. Proposer la constitutionnalisation du mariage homme-femme, c’est homophobe
» L’Avenir pour Tous cherche par cette constitutionnalisation, à protéger la filiation père-mère-enfant, et donc le principe même de protection de l’enfance. En proposant une alternative au mariage pour tous via l’alliance civile, nous reconnaissons le droit des homosexuels de s’unir sans droit d’ouverture à la filiation.

5. Vous dites que les enfants doivent être protégés des homosexuels ?
» Pas de ça chez nous ! L’Avenir pour Tous considère qu’un couple homosexuel peut tout à fait élever un enfant, et cela est déjà le cas dans des milliers de familles homoparentales en France. Toutefois, nous rappelons que l’idéal pour un enfant est d’être élevé par ses parents biologiques et nous considérons de plus que, même dans l’éducation, l’altérité sexuelle des éducateurs est importante.

6. L’Avenir pour Tous est favorable à l’adoption simple
» L’Avenir pour Tous s’oppose à l’adoption par les couples de même sexe, qu’elle soit simple ou plénière. L’adoption est un principe de protection de l’enfance qui offre à un enfant un père et une mère adoptifs pour suppléer à des parents biologiques absents. Mais pourquoi ne pas faire adopter cet enfant par deux hommes ou deux femmes ? Parce que nous considérons que l’altérité sexuelle des parents d’un enfant est importante pour son développement et que l’État doit conserver ce principe, sans toutefois empêcher d’autre formes d’éducation.

7. Et les familles homoparentales ?
» Il existe plusieurs milliers de familles homoparentales en France où deux personnes du même sexe élèvent un ou plusieurs enfants issus de l’un des deux parents par exemple lors d’une précédente union. Dans l’intérêt de l’enfant, il est important de sécuriser juridiquement leur situation. Ainsi, l’Avenir pour Tous est favorable à ce que, dans l’alliance civile, un statut (non automatique) puisse être accordé à l’allié du parent biologique de l’enfant en question afin de bénéficier de certains droits d’éducation, avec l’accord de l’autre parent biologique de l’enfant. Une telle procédure serait soumise à un juge aux affaires familiales qui, comme dans le cas de familles recomposées, règle l’étendue de cet aménagement juridique.

8. L’Avenir pour Tous a tort d’aller au devant du Gouvernement en faisant des propositions
» L’Avenir pour Tous n’est pas un mouvement d’opposition à François Hollande. Si nous nous opposons aux réformes sociétales qu’il présente en matière de filiation, nous voulons rester dans un esprit de dialogue et de proposition, nous refusons l’opposition frontale quand elle n’est (plus) nécessaire.  De grands hommes ont cherché à tendre la main au pouvoir avant même que celui-ci n’est fait le moindre geste : Gandhi, Mandela, Michael Collins… L’Avenir pour Tous ne baisse pas les bras, mais tente de trouver une porte de sortie de ce conflit social non entendu en 2013 avec les manifestations. Nous devons dialoguer pour être entendu, sortir de la violence et porter nos convictions auprès du pouvoir en place.

9. L’Avenir pour Tous n’accepte pas que les familles soient «en colère»
» À chacun son combat. L’Avenir pour Tous a défini le sien le 17 juin 2013 : défendre la filiation, constitutionnaliser le mariage homme-femme, institutionnaliser l’alliance civile. Nous restons concentrer sur ces principes. Les associations familiales portent le mécontentement de nombreuses familles auprès du gouvernement sur les aspects de fiscalité. Nous ne voulons pas être en confrontation permanente avec le gouvernement.

10. Maintenant que la loi est passée, l’Avenir pour Tous ne descendra plus jamais dans la rue
» Le temps de la contestation de rue de la loi Taubira est fini : la loi est votée, promulguée et appliquée, nous devons la respecter. De plus, sur les autres sujets que sont la PMA, la GPA et la loi du genre dans les écoles, aucun projet de loi ne justifie pour l’instant le recours à l’action de rue. L’Avenir pour Tous fait le choix de se mobiliser autrement, en interpellant les politiques, et en premier lieu les maires et futurs maires qui pourront porter la parole du peuple auprès du Gouvernement. Les manifestations de 2013 n’ont pas donné de fruits immédiats, il faut maintenant agir sur un autre plan, faire passer le message du Peuple par ses représentants élus ! Et on pourra toujours redescendre dans la rue en temps utiles !

Bonus. L’Avenir pour Tous lâche tout ?
» L’Avenir pour tous ne lâche personne et poursuit le combat initié par la Manif pour Tous en novembre 2012 ! Sur le même principe originel, nous ne lâchons pas le combat et restons sur la filiation et la reconnaissance du couple homosexuel.

   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page