Rétablir la seule filiation homme-femme par la vraie union civile de même sexe.

Mardi 19 septembre  2017

L’Avenir pour Tous est une association de citoyens hors réseaux institutionnels d’Eglise (LMPT, SensCommun, PCD, Vita, AFC, etc.)  et hors partis politiques, qui, avec Virginie Tellenne et Xavier Bongibault, a initié et animé jusqu’au vote de la loi Taubira dite de « mariage pour tous », le grand mouvement populaire des manifestations de 2013.
Avec sa promesse première,  « Tous nés d’un homme et d’une femme dans nos diversités », son but était à l’époque, et reste 5 ans après, de sauvegarder la primauté de l’identité humaine homme-femme face à l’évolution planétaire de la reproduction anonyme et marchande de l’espèce humaine. Celle-ci est permise par les avancées des biotechnosciences et les Nano Bio Informatiques et Cognitives techniques (NBIC) du « transhumanisme ». Cette évolution est sous-tendue par l’idéologie du Genre qui efface socialement et techniquement l’identité biologique et sociale homme-femme pour faire advenir une Humanité d’individus genrés et auto-reproductifs par l’anonymat des gamètes (spermatozoïdes et ovocytes) et des embryons fécondés in vitro. Tout cela en attendant l’uterus artificiel  et le clonage des embryons.

Car qui change le mode de reproduction change l’espèce elle-même, dans la logique du progrès scientifique qui a dépassé la créture ell-même.  Elle ets réelle cette modification génétique des personnes humaines et la mutation dans l’hybridation homme-machine.

Mais si l’évolution des sciences et des techniques doit améliorer les performances humaines, L’Avenir pour Tous n’accepte pas la disparition de l’Humanité homme et femme. Elle appelle les citoyens français à se regrouper pour réclamer avec elle

• le retour à l’inscription des géniteurs homme et femme, père et mère biologiques,  dans l’acte de naissance. Cela consiste à rétablir la structure duale et sexuée de l’acte de naissance, par la levée générale de  l’anonymat des gamètes dans tous les actes de naissance, quels que soient les modes de reproduction.

•  cette inscription prend en compte la spécificité des couples de même sexe en laissant co-exister dans l’acte de naissance des enfants nés dans ces couples le parent co-éducateur non geniteur, conjoint du parent biologique. Juridiquement cette inscription spécifique aux couples de même sexe implique la séparation des statuts d’union des couples de même sexe et homme-femme sur le respect de la procréation naturelle de leurs enfants.

• le statut inclusif et anonyme du « mariage pour tous » de la loi Taubira est scindé en deux statuts égaux en droits sociaux et éducatifs :

= > celui des couples de même sexe qui respecte la filiation biologique de l’enfant en reconnaissant le 2ème  géniteur extra-conjugal de l’enfant qui délègue sur l’acte de naissance son autorité parentale au conjoint co-éduacteur : c’est l’union civile, qui respecte la filiation biologique de l’enfant.

=> celui des couples homme-femme qui par nature respecte la filiation biologique de l’enfant : c’est le mariage différent de l’union civile.

Cette nouvelle distinction, inédite en droit français, conserve les acquis sociaux de la loi Taubira sans confondre la réalité procréative des sexes. C’est pouquoi c’est la seule solution crédible au bloquage de l’ouverture « bioethqiue » à la PMA anonyme et marchande.

 

Avant d’en arriver aux nouveaux modes de reproduction anonymes et marchands, les PMA-GPAnonymes qui sont bien en route en France et seront estampillés « bioéthiques » dans la révision de la loi éponyme en 2018, il faut d’abord s’arrêter sur la logique du processus de déconstruction de la procréation naturelle.

Bien évidemment, l’être humain étant la créature la plus intelligente et toujours en recherche d’excellences et de dépassements, qu’il soit croyant en Dieu ou pas,  il est arrivé à décoder le processus de procréation et à le dupliquer hors des corps féminins et masculins. Ce fut d’abord l’insémination artificielle au XVIIIè siècle en Ecosse : cela consiste à prendre du sperme et à en imprégner une femme sans relation sexuelle, dans un acte technique. La femme tombe enceinte et l’enfant naît avec ou sans père. Puis a eu lieu la première fécondation in vitro, avec la naissance d’Amandine en 1982 : on isole le meilleur spermatozoïde et on l’insert sous microscope dans l’ovule tout aussi sélectionné. On réimplante nesuite l’embryon qui en est issu.  Quand il s’agit des gamètes (spermatozoïdes et Ovocytes) des parents de l’enfant, c’ets à dire que les géniteurs sont connus,  cela ne pose pas de problème, car la filiation biologique de l’enfant est préservée. Il ne peut y avoir de manipulations et de transformations des gamètes et de l’embryon, même si déjà des choix sont fait hors nature, et que des embryons surnuméraires sont créés.

Mais si l’on rend anonymes les gamètes, cela devient une autre histoire :   les corps, sources de ces gamètes, sont effacés, ils deviennent  inutiles pour la fécondation (il reste le « problème » de l’uterus qui sera bientôt résolu avec l’utérus artificiel), et donc inutiles pour transmettre al vie. Or la vie est la source de tout pouvoir, sinon il n’y a rien.

Parallèlement la transgression de l’IVG évacue les enfants naturels conçus par relation sexuelle, dans les corps, par des personnes : il devient tout à fait logique économiquement de passer à la reproduction techniquement assisté, hors corps., puisqu’elle est possible.  Cette dissociation de la procréation et des corps est donc validée juridiquement avec plusieurs principes juridiques :  le droit fondamental de l’IVG qui efface l’enfant issu de  la sexualité procréative, à l’anonymat des gamètes, en passant par la confusion des sexes dans la reconaissance des coupels de mêmes sexe avec le PACS.

L’étape ultime étant la disparition juridique des Sexes avec la loi Taubira du 17 mai 2013. Elle abroge le principe de la filiation humaine pour reconnaître le droit reproductif individuel opposable à tous, donc remboursable. Pour se faire, on s’est appuyé indûment sur le « mariage homosexuel » qui aurait dû être depuis 1990, une union civile sans changement de filiation, c’est à dire la différence entre deux statuts différents en fonction de la capacité procréative du couple : exactemet comme ondistingue l’homme de la femme.

Le but caché dans le « mariage homosexuel », levier du basculement de reproduction, était bien de changer la filiation biologique naturelle ancestrale, en « filiation » volontaire et individuelle, déconnectée des géniteurs. En changeant de mode de reproduction, on va fabriquer de nouvelles espèces, l’Humain va petit à petit disparaître, et de sa propre volonté si vous ne vous réveillez pas. Car il s’agit en fait de celle de quelques-uns qui manipulent la volonté des populations.

Mais pas la nôtre !

Car si l’on m’a finalement toujours refusée cette union civile qui maintient les géniteurs dans l’acte de naissance des enfants, solution que je porte depuis le début en 2012, et que vous pouvez lire sure le tract ci-dessous, mais que l’on me demandait le 13 janvier 2013 de ne pas citer pour la faire connaître au vote de la loi, et alors qu’au vote de la loi en mai 2013, on la faisait disparaître par notre expulsion, et tandis que LMPT refuse toujours cette seule option bloquant la PMAGPA*, c’est qu’en fait le pouvoir économico-politico-religieux français est depuis longtemps (disons depuis la 2ème Guerre) intégré aux intérêts mondialisés : ce n’est pas la France ni l’Eglise de France qui décide pour nous; ces représentants sont obligés d’obéir aux décideurs mondiaux qui ont tous les moyens scientifiques et financiers d’abolir la filiation humaine. Parce que certains veulent vivre éternellement. Mais sans Dieu ! Les personnes qui désobéiraient ne feraient plus partie de ce pouvoir national-mondial intégré. Et ça c’est la raison majeure !

Mais qui détruit la filiation, détruit nos futures générations. On peut améliorer notre espèce sans la faire disparaître.

Alors pour nous, c’est non ce changement de filiation, c’est oui de la rétablir par l’union civile !

Et ça dépend de chacun d’entre vous que nous soyons écoutés !

Voici donc un bref résumé de ce qui s’est passé et se passe sous vos yeux. C’est un peu long, mais vous pourrez approfondir en lisant mes livres

Qui suis-je pour juger ? Salvator, janvier 2014
http://www.amisdefrigidebarjot.fr/acheter-qui-suis-pour-juger-frigide-barjot/

L’Humain plus fort que le Marché, Salvator, septembre 2015
http://www.amisdefrigidebarjot.fr/lhumain-plus-fort-que-marche/

L’HUMANITÉ A CHANGÉ DE BASES DANS UN HOLD-UP MONUMENTAL, EN 2013 EN FRANCE. DEPUIS LE TRANSHUMANISME EST EN MARCHE AVEC LE MARCHÉ DE L’ENFANT.

C’est ET PERSONNE NE BOUGE, CAR C’EST INTERDIT DE BOUGER SOUS FAUTE D’EXPULSION !

Non

La loi Taubira a aboli le règle antique de la Nature, celle de tous les mammifères jusqu’à l’homme : les deux géniteurs d’un enfant étaient par nature ses parents, et inscrits comme tels dans son acte de naissance.

Depuis le 17 mai 2013 en France, c’est fini. Et ce malgré vos manifs millionnaires, ce qui dit que la démocratie aussi, c’est fini. ET qui sera confirmé avec le massacre des présidentielles !

Oui, tout individu est le parent de l’enfant qu’il décide d’avoir quand il veut, comme il veut, où il veut (Charte planning familial de l’OMS/ONU). Oui malgré tout ce que vous entendez des responsables publics, le droit à l’enfant existe parfaitement  au niveau international, et au niveau national depuis 2013 :  ce sont les droits reproductifs et génésiques individuels alliés au  bien-être de la santé sexuelle imposés par la loi Taubira.
https://www.planning-familial.org/sites/internet/files/declaration-droits-sexuels-ippf.pdf

Pour mettre cela en place juridiquement, concrètement, on s’est donc servi du support du mauvais « mariage » homosexuel inclusif des deux formes de couples homos et hétéros, comme pour le PACS; et là, de fait on a indifférencié les sexes devant la procréation, pour qu’elle devienne individuelle.

Tout ceci à la demande des catholiques politiques, (PCD, VITA, LMPT, Sens Commun, etc.) qui refusent tout « statut » homosexuel intrinsèque car pécamineux. Sans union civile « ad hoc » qui d’après eux donnerait un statut à l’homosexualité (sic !), mais qui en fait inscrit les géniteurs dans l’acte de naissance des enfants élevés en couples de même sexe (dont un des géniteurs est présent), ils ont donc obtenu en échange le PACS puis  le mariage homosexuel inclusif : celui qui a modifié la filiation en en créant 2 nouvelles, entre 2 femmes (PMA) et entre 2 hommes (GPA), mais surtout pour chaque individu.

Ainsi donc c’est l’absence d’union civile fondée sur la procréation naturelle qui a laissé changé le principe procréatif de l’Humanité. Voici la modification structurelle de la loi Taubira avec indifférenciation des sexes des pères et mères. Vous pouvez téléchargez et diffuser ces actes de naissances dans les tracts en PJ

L’acte de naissance Taubira-Macron
Ainsi avec ce nouvel acte de naissance,  la reproduction individuelle, ou droits reproductifs, est ouverte par ce changement de base de notre humanité : la substitution des géniteurs par des gamètes anonymes, puis par un autre homme à la place d’une femme (ou inversement).
 
Pardon mes amis, mais c’est TRES grave : LE PRINCIPE VITAL ORIGINEL DE L’HUMANITÉ EST ABOLI.
L’acte de naissance UnionCivile-AvenirPourTous
Voici l’acte de naissance du statut de l’union civile, qui en rétablissant les géniteurs, c’est à dire en levant l’anonymat des gamètes, rétablit bien la sexuation dans le couple de même sexes.
LE PRINCIPE VITAL ORIGINEL DE L’HUMANITÉ EST RÉTABLI
 
DIEU EST NUL EN CALCUL ET EN PROFITS
C’est évidemment sous le poids de la science et de l’argent que l’on a petit à petit admis l’aide à la  procréation  comme mode de reproduction unipersonnelle. Et pour cela, on a créé  une idéologie de lavage des cerveaux : celle du Genre individuel choisi contre les Sexes naturels » imposés ». Mais le Genre absolu est devenu dominant. On a aussi, sous l’impact des religions qui devaient ne permettre aucune déviation,  indûment traité les homosexuels de bouc-emissaires quand seule la procréation naturelle était possible. Ce qui fait qu’aujourd’hui, ceux qui les exploitent dans l’autre camp, celui du Genre,  les poussent à revendiquer ce que la nature ne leur a pas donné : se reproduire avec celui ou celle qu’il ou elle aime. – Et encore une fois,  qui peut se comprendre face à la discrimination et à la disparition (Sida) dont ils ont fait preuve jusque dans les années 2000.

Mais se reproduire sans homme ou sans femme, cela s’appelle la fin de l’Humanité sexuée. Et pour nous croyants, l’Humanité voulue et aimée de Dieu. Dont justement font partie les homosexuels !!

Et partant de là, de Dieu lui-même, dans ces conditions, si sa création disparaît ainsi. Il n’y a plus que 24 % de catholiques en France contre encore 60% il y’a 10 ans, et ce, face à la montée crescendo des musulmans, qui son désormais 23%, au lieu de 6% en 2009.

Je tiens à vous rappeler que toute personne ayant du pouvoir national au niveau ecclésiastique, politique et économique est partie prenante active ou passive de cette évolution cachée au peuple de la vie humaine,  dans la violence citoyenne en 2013 (exclusions des homosexuels et de Frigide Barjot à Lyon et Paris), politique en 2017 (campagne antiFillon et appel à voter contre Le Pen), sans parler de la substitution et de la désinformation permanente de la population qui, par nature, fait confiance et reçoit comme pain béni la parole de la presse, qui n’est que l’instrument de la nouvelle contrainte de ce pouvoir mondialisé.

Parce que l’on est passé en quelques siècles, et surtout au XXème, du pouvoir de Dieu (vie naturelle, humanité sexuée, famille et nation) au pouvoir du Marché (auto-reproduction par PMA/GPA, individu genré, familles indifférenciées, organismes internationaux, liaisons par plate formes internet, et paupérisation correspondante avec immigration massive organisée).

L’individu doit être fragilisé et déconnecté de ses cercles de vie naturels pour mieux être intégré au marché du pouvoir mondialisé. Il doit accepter le transhuamnisme,  c’est-à-dire sa propre disparition. Il se fera greffé des implants dans le cerveau ou sera réduit au lumpen-prolétariat biologique et sénescent.

DE LA VIE NATURELLE A LA VIE TRANSHUMAINE : LA VIE RESTE SOURCE PREMIERE DU POUVOIR POLITIQUE
Avant la pilule et la FIV, c’était le Clergé qui transmettait l’autorité divine au chef de l’Etat (l’évêque sacre le roi en monarchie, les évêques influencent l’électorat en Républqiue, dans le même sens jusqu’à de Gaulle, pour la gauche ensuite, pour Macron aujourd’hui) et dirigeait les populations pour ou contre le pouvoir temporel.

Mais depuis la pilule de 1966 et mai 68 en découlant, juste avant l’avortement en 74, la vie n’est plus naturelle et c’est la technique reproductive qui s’impose, les frontières nationales qui disparaissent (Maastricht avec Mitterrand 1993), les organismes internationaux (ONU, OMS, FMI) qui légifèrent, et depuis 2010, les plate-formes internet (Apple, Google, Amazon etc.) et les médias qui véhiculent la propagande parmi des milliards d’humains (2 milliards  pour facebook, autant que de Chrétiens).

Bref  l’argent, lui-même mondialisé,  va déterminer le renouvellement des générations via la législation mondiale LGBTQI du Genre et les écrans plats Apple,a vec Google et amazon pour chacun, par la sélection des gamètes anonymes et sélectionnées.
https://dk-fr.cryosinternational.com/
https://www.justababy.com/

Avec derrière les manipulations du transhumanisme pour le robot hybridisé, dont la « disruption » finale (capacités humaines supplantées par celles du robot) est située autour de 2030-2045.Pour vous en convaincre, écoutez donc le chantre du transhumanisme de gauche, Laurent Alexandre
https://www.youtube.com/watch?v=TVWej86il_MMais aussi Eric Zemmour, qui comme Laurent Alexandre, analyse très bien, mais n’a aucune proposition alternative à nous faire pour s’opposer à tout cela…
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/pma-les-pauvres-par-leurs-cotisations-paieront-les-caprices-des-riches-tonne-eric-zemmour-7790088285Dénoncer, tout en restant les bras croisés, au chaud et sous les lambris : à LMPT, à Fourvière, à l’Elysée ou  à RTL. Parce que si on bouge, c’est la porte et l’expulsion illico

Mais nous à L’Avenir pour Tous, nous n’avons pas peur d’être expulsés : c’est déjà fait.

EXPULSION DE L’UNION CIVILE ET DE SES PORTE-PAROLE
Je rappelle que mon expulsion des podiums et corrélativement de mon appartement (effet double-lame pour que la Barjot ne repousse pas), expulsion que vous pouvez visualiser ici avec les fameuses banderoles de la place Bellecour le 5 mai 2013 ci-dessous, a tenu au fait que depuis 2011 je propose de conserver la sexuation homme et femme et que pour cela le « mariage homosexuel » soit une union civile en mairie, DANS UN STATUT DIFFÉRENT DU MARIAGE, pour qu’elle protège l’acte de naissance des enfants de l’un des géniteurs du couple homo, et que l’autre géniteur soit extra-conjugal. Cela s’appelle la co-parentalité, et c’est le seul moyen de rétablir la sexuation HF.   Et les français étaient pour à 64% dans ce sondage Ifop de mai 2013 que je suis venue apporter à Lyon. Mais…​

​Tout cela prouve que cette expulsion organisée par LMPT contre l’union civile qui rétablit les géniteurs ans l’acte de naissance est voulue par le « nouveau » pouvoir mondial, et que LMPT conserve le monopole des médias  justement parce qu’ils refusent, avec l’union civile, le retour à la structure homme-femme de notre Humanité. Vous comprenez bien que le hold-up de la sexuation de l’Humanité, de sa genèse donc, s’est passé ici, à Lyon, avec le cardinal Barbarin au courant, puisque depuis le début du mouvement, j’étais acceptée à la tête du mouvement, AVEC mon union civile que je lui avais moult fois expliquée. Mais on me disait qu’on ne la pousserait qu’au vote de la loi.
A défaut de sortie de l’union civile, ce sont nos personnes qui ont été sorties, du mouvement et de la société ! Mais nous ne sommes pas morts !

PROGRAMME DE RETOUR À LA SEXUATION HOMME-FEMME
Pour éviter de disparaître, il  faut donc lever l’anonymat des gamètes en inscrivant les géniteurs dans l’acte de naissance,  et séparer les couples de MS des couples HF dans un statut juridique fondé sur la capacité procréative, la seule qui rétablisse les deux Sexes face au Genre, et pour cela qui s’oppose au droits reproductifs exorbitants de la Nature.

Pour mieux comprendre ce que je propose, , je vous invite à lire ma réaction à l’annonce de la PMA par Marlène Schiappa, secrétaire d’état à l’égalité « femmes-hommes » : « PMA Anonyme individuelle : Virginie Tellenne réagit en exclusivité à la une de Valeursactuelles.fr« . Et  sur ce lien, un article du site genethique.org, premier site d’actualité bioéthique, qui reprend mes déclarations, en introduction et en conclusion.

RÉSISTER COMME HUMAINS ET AVEC L’EGLISE

Face à cette réalité de basculement de l’Humanité, à LAVT, nous résistons avec nos vies, nos corps, nos faiblesses, nos coups de gueule, et surtout nos consciences;

Mais aussi avec la préface de Mgr Jean-Paul Vesco, évêque lyonnais d’Oran, avec quelques prêtres courageux – et pas forcément favorables – qui nous reçoivent pour annoncer l’union civile protectrice de l’Humanité, et même avec certains qui vont plus loin et s’adhèrent – comme le père Guilaume Loze.

Et surtout avec la bénédiction du pape François et notre union civile commune ! Alors là, même si l’Eglise de France nous la refuse, nous avons de quoi expliquer largement sur l’union civile.
D’abord en privé le 29 février 2016, exactement sur cette demande expresse de rétablir la filiation et le mariage HF par l’union civile sans filiation.
TROUVER DES SOUTIENS DANS L’EGLISE DE FRANCE
Le 8 septembre dernier, nous sommes allés dans ma bonne ville de Lyon solliciter le cardinal Barbarin avec des amis homos pro-union civile, et des amis cathos anti-union civile, pour faire l’unité que LMPT nous refuse*. J’avais le livre du pape et ai lu au cardinal les passages sur l’union civile consciencieusement omis par la presse :  le mariage homosexuel s’appelle l’union civile, et qu' »il n’y a pas d’autre voie. Faisons-comme çà !« .
Nous avons demandé tous ensemble d’être bénis comme le pape m’a bénie. Le cardinal a expliqué qu’il fallait se référer au communiqué des évêques du 16 janvier 2013 qui disent  que  « les élus et les politiques proposent des solutions et des formulations qui soient respectueuses du caractère hétérosexuel du mariage, de la filiation et des personnes homosexuelles. » J’ai donc demandé au cardinal si cette solution pouvait être l’union civile, et il a répondu « Si vous voulez« . Puis il nous a bénis comme vous le verrez dans cette video​
Donc on comprend la gêne des autorités ecclésiales qui ne peuvent pas, elles tenues qu’elles sont, rétablir la filiation HF. Ce ne peut  être qu’à ceux qui ne sont pas au pouvoir de la faire exister, cette « union civile » protectrice de l’Humanité Homme-Femme, cette sexuation rétablie et respectueuse de notre foi et de notre Dieu.*REFUS DE LMPT DE COHABITER
Ce week-end, certains d’entre nous étaient aux Universités d’été de La Manif pour Tous, avec le livre du pape.  A la demande d’un petit groupe d’avoir une réunion avec les dirigeants de LMPT pour mettre en place une information de résistance avec notamment pour nous, l’explication de l’union civile comme salut de la sexuation HF, la réponse fut, comme en 2013, clairement NON.
Mais avec nos 300 adhérents, il est normal que l’on nous mette toujours ainsi à la porte.

« Il n’y a pas d’autre voie. Faisons comme ça… »
 
• 1000 ADHERENTS EN DECEMBRE

Pour ce faire nous devons être 1000 adhérents au moins à LAVT, à 10 euros par mois. C’est ainsi que nous serons écoutés, et que nous couvrirons nos frais de fonctionnements et les salaires. Pour l’instant nous avons 350 adhérents . C’est dire que nos salaires, depuis l’expulsion des manifs et de l’appartement, ne sont pas versés;
Vous pouvez donc vous abonner en suivant ce lien

• ORGANISER UNE NOUVELLE RÉUNION A TOULOUSE
Pour trouver tous ces abonnés, il est urgent de refaire, comme nous l’ans dit vendredi, une réunion de présentation qui reprendra ces éléments factuels, auxquels j’ajouterai le miracle de la rentrée, le livre du pape François  « Politique et société » qui valide totalement l’union civile. PP 320 à 325.

Aussi, si vous aussi vous  souhaitez rétablir la vérité, convaincre les autorités en bousculant le politiquement correct et la PMAnoyme et marchande de demain, qui, sinon,  sera décrétée bioéthique dans la loi du même nom, il nous faut exister en résistant au bon endroit.

Il vous reste dès maintenant à faire comme Martine et certains d’entre vous vendredi :

• REJOINDRE L’AVENIR POUR TOUS  en suivant ce lien , savoir qu’il nous manquent 750 adhérents à 10 euros par mois pour exister vraiment, c’est à dire économiquement.

Pour cela,  organiser une réunion d’appartement chez vous pour sensibiliser vos proches.
Vous pouvez également prendre attache avec votre curé pour organiser une conférence dans votre paroisse.
Dans ce but,  je vous propose de remplir ce formulaire et de me contacter si vous êtes prêts à vous aider.

En tout cas, je vous avais promis un résumé complet, le voilà !

Merci de votre accueil, de vos retours et surtout de vos engagements.
Je vous embrasse, Dieu vous bénisse,
Martine la première !

  Virginie Tellenne
Déléguée générale
virginie.tellenne@avenirpourtous.fr
  06 19 71 38 64
  06 09 62 00 31
   Envoyer l'article en PDF   

L'Avenir pour Tous
dépend de vous :
faites un don !

Revenir en haut de la page